Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 18:39

 

 

Petit rappel :

http://corolle-dolls.over-blog.com/article-philip-heath-portrait-58937842.html

 

Autres articles sur Shashiben: Shashiben Lost 77 cm - 2004

 

 

 

a

 

Les femmes portant un anneau,  rattaché à une boucle d'oreille, sont généralement les femmes mariées.

En Inde, les femmes portent de l'or, quand ce n'est pas le cas on sait tout de suite qu'elles viennent de couches sociales défavorisées ou peu favorisées...

 

 

 

b

 

Shashiben ne porte qu'une boucle.

 

c

 

  La couleur orange, dans le même ton que le châle de Shashiben,  est respectée en Inde, c'est aussi la couleur des sadhus, les hommes sacrés - http://indianred.pagesperso-orange.fr/sadhus.htm -

 

d

 

 Elle est  bluffante de réalisme et de beauté.

 

f

 

Son corps a été "sali" par l'artiste,  voir le lien "petit rappel" en début d'article pour comprendre le travail de Philip Heath...

Les tâches que vous verrez sur les photos sont donc d'origine sur la poupée,  qui représente une jeune fille pauvre, vivant dans la misère,  et dans la rue.

 

g

 

 2004 Philip Heath limited 15/110

 

h

 

Shashiben est très bien modelée, jusque dans les détails... Elle a un corps de top model ;)

 

i

 

 

j

 

 Vous êtes peut-être aussi surpris que moi à sa réception,  devant son corps,  croyez moi,  on ne s'y attache que plus :)

L'antagonisme entre la beauté et la pauvreté de Shashiben la rend attachante.

 

C'est d'ailleurs amusant, car j'ai  aussi rencontré "une Shashiben", une magnifique jeune femme, mince et bien faite, qui traversait la route en terre,  dans une ville où je me baladais en auto-rickshaw...

Elle était vêtue pauvrement mais avec goût, et ne portait que peu de bijoux, et ceux-ci sans valeur. 

Elle avait comme toutes les femmes une longue chevelure noire, et, ce qui est rare et très apprécié dans ce pays, de grands yeux clairs,  comme Shashiben. "Ma" jeune fille les avait encore plus clairs, et plus verts...

 Ce regard m'avait marqué, et je crois qu'en ma poupée j'immortalise  avec plaisir la rencontre éphémère que j'avais faite... 

Peut-être que Philip Heath a croisé la même demoiselle...

 

 

 

k

 

 Les poupées sont aussi numérotées sous le pied.

 

l

 

Les vêtements sont aussi tâchés  par l'artiste.  Sur ce haut, on voit très bien les traces orangées, rappelant la poussière.

 

la

 

 

A suivre...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires